Accueil / Assurance habitation / Les changements climatiques auront un impact sur les tarifs d’assurances habitation

Les changements climatiques auront un impact sur les tarifs d’assurances habitation

Le directeur des affaires publiques et gouvernementales du Bureau d’assurance du Canada, Jack Chadirdjian, annonçait récemment dans un communiqué que les marées dévastatrices qui ont causé l’érosion des berges et la disparition de terrains et d’habitation ne sont pas couvertes par les assurances.

Les dégâts provoqués par les marées ne sont pas couverts par les assurances d’habitation étant considérés comme une inondation, indique M. Chadirdjian. C’est un risque qui n’est pas couvert. C’est pour ça que le gouvernement utilise son programme d’aide aux sinistrés. Le vent, la neige et le verglas sont des catastrophes couvertes. Les voitures sont couvertes. C’est seulement l’inondation qui est considérée comme un événement prévisible. Quand on vit devant un cours d’eau qui sort de son lit souvent, ça devient prévisible. a poursuivi monsieur Chadirdjian.

Les grandes marées d’automne ont été dévastatrices dans les derniers jours en Gaspésie, sur la Côte-Nord et dans le Bas-Saint-Laurent causant des millions de dollars de dommage.

Les dégâts causés par l’eau représentent près de 50 % des réclamations des assurés. Depuis 2002, ce genre de réclamation a doublé. Les assureurs considèrent d’ores et déjà que nous sommes dans l’ère des changements climatiques.

Les événements climatiques exceptionnels iront en s’accroissant dans les prochaines années. Les récents débordements des rivières pendant l’hiver, les pluies diluviennes entrainant les refoulements d’égouts et la sécheresse importante de l’été 2010 et ses nombreux incendies de forêt, de résidences et de chalets auront un impact direct sur les compagnies d’assurances et les assurés.

Examinez attentivement votre contrat d’assurance pour vous familiariser avec votre couverture. Communiquez avec votre courtier si vous désirez plus d’information.

Top